Archives de Tag: square enix

Static Arts Bust – Sephiroth

Je ne pouvais pas passer à côté du numéro 3 de la collection des Static Arts Busts de Square Enix. Il s’agit du mythique personnage de Final Fantasy VII : Sephiroth. Pour ma part, j’ai choisi l’import du Japon cette fois, car moins coûteuse (une économie de 15 euros tout de même par rapport à Square Enix Boutique !) et les figurines arrivent plus vite qu’en Europe.

La figurine mesure dans les 19 centimètres et ne nécessite aucun montage. Sephiroth arbore une pose classe à son image, une main levée vers le ciel. Dans l’autre main, on peut voir un morceau de son sabre (vue la longueur de son épée, il vaut mieux n’en représenter qu’un petit morceau !). Son manteau est sculpté avec un joli mouvement et se finit avec un socle décor flamboyant, ce qui nous rappellera une cinématique du jeu original. Cela donne une agréable touche de couleur à l’ensemble.

Le visage du personnage est plutôt bien réalisé. J’aime beaucoup l’expression de Sephiroth, avec ce léger sourire énigmatique. La chevelure est gris nacré avec des effets de transparence dans les longueurs. Même si la qualité de la peinture n’est pas irréprochable, elle reste correcte pour une figurine à cette échelle. Pour ma part, je trouve cette collection plus réussie que les Static Arts Gallery. J’espère prochainement voir débarquer d’autres personnages que j’aime dans cette collection.

Publicités

Static Arts Gallery – Riku (Kingdom Hearts II)

Nouvelle réception dans la gamme Static Arts Gallery de Square Enix, voilà Riku, version Kingdom Hearts II.

J’en attendais beaucoup de cette figurine car les figurines de ce personnage sont peu nombreuses et je n’en possède pas dans ma collection. Si Sora avait réussi à me convaincre plus ou moins, je n’en suis pas aussi sûre en ce qui concerne Riku. Légèrement plus grand que son partenaire, il mesure dans les 14 centimètres. La pose du personnage est plutôt classe avec son épée sur l’épaule.

L’ensemble est plutôt bien peint. L’épée est très jolie. Le rendu du costume est correct, en particulier pour le pantalon un peu dégradé. La grosse déception concerne le visage. Je ne le trouve pas fidèle si je le compare aux photos promotionnelles. Les cheveux sont plutôt bien sculptées mais la couleur tire beaucoup trop sur le bleu. Tout comme son ami, une étoile est posée sur le socle gris translucide qui permet une bonne stabilité de la figurine.

Le point positif c’est que Sora et Riku côte à côte font un ensemble sympa et se complètent. A voir si Square Enix décide de sortir d’autres personnages dans cette collection. Je ne suis pas sûre de suivre, étant déçue de la qualité des figurines qui reste plutôt moyenne.

Static Arts Gallery – Sora (Kingdom Hearts II)

Après la gamme Static Arts Busts, Square Enix inaugure sa nouvelle gamme de minis figurines statiques Static Arts Gallery avec une figurine du porteur de la Keyblade, Sora.

Le héros de la saga Kingdom Hearts est représenté ici dans sa version du second opus de la série. J’ai préféré opter pour une commande directe du Japon, car plus intéressante niveau prix et aussi car l’arrivage est plus rapide qu’en Europe, la figurine n’étant toujours pas proposée à la vente sur Square Enix Boutique. D’une hauteur d’environ 14 centimètres, Sora adopte ici une pose déterminée, prenant appui sur une étoile, keyblade sur l’épaule.

Pour sa taille, la figurine est détaillée et bien moulée, il y a peu de défauts de peintures. Un soin particulier a été apporté au visage. Je suis contente de l’avoir prise au Japon, car le prix est beaucoup plus approprié à la qualité de la figurine. J’ai été quelque peu déçue par la taille de la figurine, que je trouve un peu petite. La déception aurait été plus grande si j’avais attendue de la commander en Europe, où elle sera sûrement plus chère. Bientôt elle sera assortie d’une figurine de Riku, autre personnage emblématique de la saga, tellement peu représenté en figurine. La gamme s’agrandira également avec Vincent Valentine (FFVII). A voir quels seront les futurs personnages qui rejoindront la collection.

Static Arts Bust – Lightning

Square Enix étend sa gamme de figurines Static Arts. Tout d’abord une nouvelle collection de bustes qui démarre avec l’héroïne de Final Fantasy XIII : Lightning. Dès son annonce, j’étais emballée par le lancement de cette collection. J’aime beaucoup Lightning et quand j’ai vu les premières images du prototype j’ai été séduite. Vendue autour de 55 euros, je l’ai précommandé sur la boutique Square Enix et attendue patiemment. Sa sortie était initialement prévue en Septembre mais ce n’est que ce mois-ci qu’elle est enfin arrivée !

Le buste mesure environ 17 cm de hauteur, il est semble t-il représenté à l’échelle 1/7. Ici la pose du personnage est dynamique. Lightning est prête à se lancer dans la bataille avec son sabre Pistolame. Pas énormément de montage puisqu’il suffit simplement de clipper la lame de l’épée au niveau des mains de la demoiselle. Le buste s’étend jusqu’à la taille aux limites de sa tunique et se termine par un joli socle décor en cristal bleu.

Je trouve l’ensemble très classe, la pose et le socle rendent le tout vraiment très joli. Le visage et la chevelure de Lightning sont très bien sculptés. Petit bémol sur quelques défauts de peinture notamment sur sa tunique. Ils auraient pu faire mieux à ce prix là… mais bon c’est la qualité Square Enix. L’épée est bien réalisée et détaillée. Une collection sympathique à suivre de près. J’espère qu’elle accueillera plus tard des personnages emblématiques de la saga tels que Cloud, Sephiroth, Yuna…. Pour le moment nous savons seulement que les six Hauts Juges de FFXII et le roi Regis de FFXV seront les prochains. Il y a également une autre collection intitulée « Static Arts Gallery » qui propose des figurines d’environ 15 cm avec pour l’instant Vincent Valentine de FFVII et Sora de Kingdom Hearts II. Riku de KH II est également prévu. J’aurai été ravie de prendre les figurines Kingdom Hearts mais pour l’instant j’hésite encore, de peur que la taille et la qualité soient en dessous de mes attentes par rapport au prix de vente.

lightning-bust-12

Rise of the Tomb Raider

Il est enfin arrivé ! Le tout dernier Tomb raider sort enfin sur PS4 après presque un an d’attente, à l’occasion du 20ème anniversaire de l’aventurière. On peut dire qu’il s’est fait désirer celui là ! Mais c’est un vrai régal de pouvoir enfin y jouer.

Je vous présente ici la version limitée disponible en précommande. Un artbook fait office de boîte. Celui-ci renferme plusieurs dessins de Lara Croft, la plupart réalisés par des fans pour l’occasion. Un logo en l’honneur du 20ème anniversaire orne le devant de couverture. La couverture est en aspect cuir marron, la matière utilisée est douce. Sur la tranche on retrouve le titre et quelques logos de couleur dorée. Le tout est protégé par un fourreau avec la jaquette spéciale « 20ème anniversaire » conçue pour la sortie PS4.

Toute cette attente a été récompensée étant donné que nous avons du contenu bonus en plus du jeu:

  • un nouveau mode solo « Les liens du sang » (avec compatibilité VR) et son mode « Cauchemar »
  • le mode Endurance en coopération
  • le mode de difficulté « Survivant de l’Extrême »
  • une nouvelle tenue et une nouvelle arme inspirée de Tomb Raider III et 5 skins « Lara Classique »
  • Tous les DLC dont « Baba Yaga : le Temple de la Sorcière » et « Réveil Glacial »

Pour donner un rapide avis sur le jeu : il est encore mieux que l’épisode précédent. La plus grande jouissance est d’explorer de nouveaux lieux variés. Dans le reboot nous restions un peu sur notre faim pour la partie exploration et les temples, étant limités à une île. Ici, les temples et les cartes sont plus vastes. On découvre des paysages à couper le souffle. L’action n’est pas en reste malgré tout mais est beaucoup mieux dosée ici.

riseofthetombraider1

Quelques petites améliorations ont été apportées au menu « feu de camp ». Comme avant on a la possibilité d’améliorer ses armes et acquérir des compétences. La petite nouveauté c’est que l’on peut créer des munitions, comme différents types de flèches mais aussi des objets d’équipement utiles grâce aux différents matériaux que l’on peut ramasser au cours de l’aventure. On peut également changer de tenue, mais cette fois il n’y a pas que l’esthétique qui compte car chaque tenue a des caractéristiques qui lui sont propres. Certaines offrent une meilleure résistance aux dégâts, d’autres permettent de mieux se camoufler…

Le gameplay est toujours aussi dynamique. Pendant notre aventure on a également des petites nouveautés qui rendent le personnage plus réaliste. Comme par exemple le décryptage des langues étrangères qui s’acquiert avec l’expérience. Mais également la possibilité de créer rapidement des flèches ou de panser ses blessures quand on subit quelques dégâts.

riseofthetombraider2

Egalement un petit bonus appréciable que l’on avait pas dans le reboot : le manoir des Croft ! Nous explorons le manoir au travers des souvenirs de Lara, qui nous permet également d’en apprendre plus sur l’aventurière et ses parents. Le mode cauchemar permet de visiter le manoir infesté de zombies.

En conclusion, un nouvel épisode très prometteur. J’ai beaucoup de plaisir à y jouer. L’attente était longue mais elle en valait la peine !

Kingdom Hearts 1.5 HD Remix

Il y a une Chi ici

Fan de Kingdom Hearts, j’ai attendue comme beaucoup la sortie de la compilation Kingdom Hearts 1.5 HD Remix sur Playstation 3. Cette compilation regroupe Kingdom Hearts (version Final Mix) et Kingdom Hearts Re:Chain of Memories, tous deux inédits en Europe ainsi que les cinématiques de Kingdom Hearts 358/2 Days.

kingdomhearts1.5hdremix04

Le jeu est sorti en version normale et en version limitée avec un petit artbook en plus. Pour ma part, j’ai opté pour la version normale, car j’ai déjà dans ma collection un artbook de Kingdom Hearts dont vous pouvez voir un aperçu sur les photos ci dessous. Celui de la version limitée doit paraître bien minable à côté, donc inutile pour moi ^^ »

J’ai eu l’occasion de commencer le jeu Kingdom Hearts. Cela faisait si longtemps que je n’y avait pas joué, pas depuis sa sortie à l’époque sur Playstation 2. Et que dire mise à part : Waouh ! Le jeu est encore plus beau que dans mes souvenirs, ce transfert HD est de toute beauté, et je trouve que c’est un des rares jeux qui a « bien vieilli », contrairement à Final Fantasy X qui ressort prochainement en version HD sur Playstation 3. Je pense que sur ce dernier, on ressentira d’avantage les années qui ont passées.

thumb_1370507011-1   kh-hdr-04

C’est vraiment un plaisir de retrouver Sora, Donald et Dingo pour cette aventure à travers les mondes de Disney. Toutefois, on regrettera de ne pas avoir le choix de la langue (la VO ou la VF de l’époque), il faudra se contenter du doublage anglais. J’espère qu’ils sortiront une autre compilation avec Kingdom Hearts II dedans !

kingdom_hearts_hd_1_5_remix_6

Tomb Raider Survival Edition

TR logo

J’ai profité du week-end pour essayer Tomb Raider. Et je peux déjà dire que c’est une très bonne surprise. Mais avant toute chose, je vais vous dévoiler en images le déballage de mon édition collector  ainsi que son contenu qui s’est révélé un peu en dessous de mes attentes.

 

L’édition Survival se présente dans une très jolie boîte avec un agrandi du artwork de la jaquette représentant Lara avec un regard déterminé. La boîte est assez solide et renferme avec le jeu un petit artbook, avec de très jolies illustrations et concept arts, mais un peu mince tout de même, un poster recto verso (carte de l’île d’un côté et Lara de l’autre) un peu petit je trouve, ils auraient pu en faire un plus grand, une sacoche waterproof aux couleurs du jeu qui fait office de pochette de téléphone portable (il faut bien un goodie moche et inutile), un DLC de pack d’armes et enfin, un code permettant de télécharger 10 musiques du jeu. Pour ce dernier élément, vraiment déçue car la bande originale est tellement magnifique qu’elle aurait méritée d’être sur un disque. Donc au final pas très folichonne cette édition collector. Heureusement que la Fnac offrait 20 euros en chèques cadeaux et que le jeu est de qualité…

screen001

Puis est venue l’heure d’insérer le disque dans le tiroir de la Xbox 360. A peine le jeu lancé, on arrive sur un menu plutôt minimaliste nous laissant apercevoir l’île et le titre, le tout rythmé sur le thème principal du jeu qui est vraiment magnifique. En parcourant un peu les options, on est quelque peu déçus de constater que l’on a le choix uniquement entre le français et l’allemand du côté des langues. S’il fallait choisir une deuxième langue, pourquoi ne pas avoir mis l’anglais ? Bref on est donc un peu forcés de laisser le jeu en français.

Le jeu démarre sur la cinématique du teaser. Et surprise, le doublage est différent de la bande annonce et c’est beaucoup mieux. Donc ce fut une agréable surprise d’entendre la nouvelle voix de Lara Croft, doublée par Alice David, bien moins charismatique que celle de Françoise Cadol certes, mais qui correspond bien au personnage.

screen043

Lorsque l’on a le contrôle de la naufragée, nous nous retrouvons suspendue par les pieds dans une pièce des plus étranges avec des cadavres autour, assez glauque tout ça. Et la pauvre Lara va déjà souffrir en se libérant de ses liens. Ça commence bien ! J’avais peur effectivement que l’on assiste à une torture de Lara tout au long du jeu. Effectivement, il y a des scènes assez gores et beaucoup de sang et parfois on se demande comment cette jeune fille fait pour tenir debout mais fort heureusement elle a des moments de répits.

Côté graphismes, les décors sont très beaux et les effets de lumière très bien faits. Dommage que les personnages sont moins travaillés, avec des expressions assez fades. J’ai eu la chance de tester le jeu avec un home cinéma et je dois dire que l’ambiance est vraiment extra. Les sons et la musique s’accordent parfaitement et nous plonge encore plus intensément dans l’atmosphère de l’île, un tantinet effrayante par moments.

screen013

Pour ce qui est du gameplay, on est clairement dans un Uncharted. Ce qui est appréciable, ce sont les accessoires dont dispose cette nouvelle Lara, comme le piolet ou l’arc (qui est devenu mon arme favorite ^^) qui se révéleront fort utiles au cours de l’aventure. J’ai trouvé également sympa le système des feux de camps qui nous permettent d’acquérir de nouvelles compétences, d’améliorer les armes ou encore de revenir aux anciens feux de camps (très utile pour trouver tous les documents, reliques, objets et autres artéfacts disséminés sur l’île).

L’histoire, très scénarisée, est intéressante pour l’instant et nous emmène à la découverte d’une civilisation et d’un culte d’une déesse japonaise énigmatique. J’ai hâte de savoir ce qui va se passer pour la suite.

screen050

Une de mes principales frayeur était que l’on ait peu d’exploration et beaucoup d’action, l’exploration étant ce que je préférais dans les précédents jeux de la franchise. Mais j’ai été ravie de voir que l’exploration avait sa place dans ce nouveau Tomb Raider, même s’il y a quand même une bonne dose d’action. Il y a une multitude d’objets à retrouver et également quelques tombeaux à découvrir. Certes, les tombeaux sont pour le moment, de ce que j’ai pu voir, bien plus modestes que dans les précédents Tomb Raider mais peut être qu’après ils seront plus importants.

Pour ce qui est du personnage de Lara, je suis rassurée également de voir qu’elle n’est pas aussi chiante que ce que j’avais imaginé. Dans tous les jeux Tomb Raider, le personnage de Lara est fort, charismatique, c’est une battante. Et on retrouve un peu de ce caractère dans cette nouvelle Lara, qui ne se laisse pas abattre par les évènements et va trouver le courage de se battre et de repousser ses limites pour survivre. C’est un personnage auquel on peut mieux s’identifier par rapport à avant.

Conclusion : ce Tomb raider est probablement un des meilleurs jeux d’action-aventure de l’année. Il serait dommage de passer à côté. Pour ma part, j’ai été séduite par ce reboot alors qu’au départ j’éprouvais beaucoup d’appréhensions. Mais c’est en l’essayant que l’on se rend compte que le jeu vaut le détour. La franchise a un bel avenir devant elle. En tout cas, j’ai hâte de rallumer la console pour poursuivre les aventures de Lara !

screen002

Précommande de Tomb Raider

tomb raider01

A l’avant-veille de la sortie du tant attendu reboot vidéoludique de l’histoire de la plus célèbre aventurière de tous les temps, et après un très long dilemme, je me suis enfin décidée. Ça y est j’ai commandé l’édition Survival de Tomb Raider ! Moi qui pensais au départ ne pas acheter ce jeu. Et pourtant j’adore Tomb Raider mais j’avoues que j’étais assez sceptique concernant ce reboot. Plus on apprenait de nouveaux détails sur le jeu, plus je me demandais si j’allais aimer ce nouveau Tomb Raider, qui a l’air de se rapprocher énormément des jeux d’actions d’aujourd’hui (essentiellement Uncharted). Il faut dire que Square Enix prend un très gros risque en s’attaquant à une franchise aussi renommée. J’avais vraiment apprécié la trilogie de Cristal Dynamics qui avait su donner un nouveau souffle à la saga Tomb Raider. Mais quand j’ai vu tous les changements qui nous attendait dans ce reboot, j’ai vraiment éprouvé beaucoup d’appréhensions. C’est en lisant les tests récents du jeu que j’ai commencé à reconsidérer mon jugement : et si finalement ce reboot était excellent ? Ce petit espoir m’a convaincue à laisser une chance au jeu. Il y aura sans doute beaucoup de changements, mais j’ai vraiment envie de voir ce que cela peut donner. J’espère juste que quelques unes de mes craintes se révéleront inexistantes.

tomb raider02  tomb raider03

Ce nouvel épisode revient sur les jeunes années de Lara Croft. Âgée de 21 ans, Lara se retrouvera perdue sur une île après le naufrage de son navire. Cette jeune fille vulnérable va devoir apprendre à survivre dans ce milieu hostile pour devenir l’héroïne que l’on connait.

Pour parler un peu de l’édition que j’ai commandé, il s’agit de l’édition Survival sur Xbox 360. Square Enix proposait en tout trois éditions : la simple, la Survival et l’édition Collector Deluxe qui contient en plus de la Survival une Play-art Kai de Lara et le packaging est une boîte métallique de survie. J’ai opté pour l’édition intermédiaire pour son contenu décrit ci-dessous que je trouve plutôt pas mal pour son prix (69,90 €) et son packaging qui a l’air très joli. Et puis je n’étais pas particulièrement emballée par la play-art et ça aurait fait encore une place à trouver pour ranger un gros coffret.

Contenu de l’édition Survival :

  • Artbook : Un mini artbook de 32 pages,  compilé par Brian Horton, le Directeur artistique de Tomb Raider, illustrant l’aventure de Lara à travers des croquis et des visuels préliminaires.
  • Une carte de l’île et un poster en double face : Un poster de 38cm x 48cm, illustrant d’un côté les points de  repère majeurs de l’île mystérieuse de Yamatai, où Lara Croft et ses compagnons d’infortune échouent à la suite du naufrage de l’Endurance, et de l’autre des concepts fondamentaux illustrant la genèse de Lara Croft.
  •  Un sac de survie étanche : Un sac de survie étanche refermable, indispensable pour conserver les objets clés que vous souhaiterez protéger lors des combats contre les pilleurs de l’île.
  • CD de la musique du jeu : L’édition spéciale “Survivant” de la BO de TOMB RAIDER : 60 minutes de musique du jeu réparties sur 10 morceaux.
  • Contenu téléchargeable : Un pack d’armes exclusif, avec une sélection d’armes originales et innovantes qui aideront Lara à affronter les habitants de l’île.

tomb-raider-survival-edition

En ce qui me concerne, je l’ai commandé à la Fnac, car en précommandant ce coffret on bénéficie de 20 euros en chèque cadeaux. C’est l’offre la plus intéressante que j’ai pu trouver.

En tout cas je suis impatiente de pouvoir l’essayer. Pour finir, voici un petit trailer du jeu. Je ne sais pas pour vous, mais moi Françoise Cadol va me manquer ! 😦

Bubu-ちゃんのぼうけん

Figma | Scale | Nendoroid | Rilakkuma | Dolls | Cosplays

MangaClamp

Premier site de news sur les CLAMP ! /(⌒ω⌒)\

The Dreamwalker's Collection

Si j'étais un personnage Marvel, je serais le Collectionneur

lecinedesflemmards.wordpress.com/

Quand ça essaye de parler ciné, mais que la flemme domine tout...